Si vous comptiez démissionner et avoir droit au chômage il vaut mieux l’oublier

Si vous comptiez démissionner et avoir droit au chômage il vaut mieux oublierVous souhaitiez effectuer une formation, pour cela il vous fallait quitter votre emploi. La promesse du gouvernement Macron de pouvoir démissionner et avoir droit au chômage s’est, malheureusement, transformée en un chemin de croix que bien peu seront capables d’accomplir…

Pour pouvoir bénéficier de l’allocation chômage après une démission, promesse phare de Macron, il faudra remplir un grand nombre de critères, excluant un bon nombre de salariés. Au final, à peine plus de 2% des démissionnaires devraient en profiter.

“Nous ouvrirons les droits à l’assurance chômage aux salariés qui démissionnent” : sur le papier, la promesse inscrite dans le programme présidentiel d’Emmanuel Macron avait de quoi faire rêver bon nombre de Français, sachant qu’environ 1 million de salariés rompent ainsi leur contrat de travail chaque année…

L’accord consacré à l’assurance chômage que viennent de trouver les partenaires sociaux, jeudi 22 février, ne table que sur “14.000 à 23.000 salariés” démissionnaires indemnisés chaque année. Soit, tout au plus, 2,3% du million de travailleurs déjà évoqué : autant dire, pas grand monde.

Alors pourquoi un tel recul comparé à l’ambition de base du président de la République ?

“Les critères” répondent en choeur les partenaires sociaux. Très concrètement, pour bénéficier de l’indemnisation chômage après une démission, il faudra justifier au minimum d’une ancienneté ininterrompue de sept ans dans l’emploi, c’est-à-dire que toute période de chômage sur la même durée vous exclura de fait de toute indemnisation.

Des conditions bien plus strictes que les “5 ans” annoncés au départ. L’accord prévoit par ailleurs que le démissionnaire devra présenter un “projet d’évolution professionnelle prenant la forme d’un projet de reconversion nécessitant une formation”, sachant que le sérieux du projet sera évalué en amont par une “instance paritaire”.

“Il n’y a jamais eu de chiffrage sérieux de cette mesure”

La question qui brûle les lèvres est, alors, pourquoi les partenaires sociaux ont-ils multiplié les critères ? Pourquoi ont-ils créé une mesure au rabais ? Le “coût” du dispositif vous répondront-ils, de nouveau, en choeur.

Pour rappel, pendant la campagne présidentielle, En Marche estimait à 1,5 milliard d’euros annuel le financement de cette nouvelle indemnisation. En octobre dernier, l’Unedic prévoyait un budget d’application de 8 à 14 milliards d’euros la première année, et de 3 à 5 milliards les années suivantes.

C’est finalement une estimation bien plus faible qui est retenue dans l’accord des partenaires sociaux : entre 180 et 330 millions d’euros, précisant que vu l’accumulation de critères, c’est plutôt la fourchette basse qu’il faudra retenir.

“Nous étions au départ pour une indemnisation qui bénéficierait au plus grand nombre. Mais cela aurait nécessité d’augmenter les cotisations pour financer le dispositif. Et le Medef y était totalement opposé”, explique Denis Gravouil, négociateur assurance chômage pour la CGT.

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse qui peuvent les combiner avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services. Vous consentez à nos cookies si vous continuez à utiliser notre site Web.
Cookies settings
Accepter
Privacy & Cookie policy
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active

Qui sommes-nous ?

L’adresse de notre site Web est : https://www.banquegratuite.com

Cookies publicitaires Google

Nous utilisons des cookies pour faciliter la diffusion des annonces sur les sites Web de nos partenaires, tels que ceux diffusant des annonces Google ou membres d'un réseau publicitaire agréé par Google. Lorsqu'un utilisateur visite ce type de site, un cookie peut être placé dans son navigateur. Les fournisseurs tiers, y compris Google, utilisent des cookies pour diffuser des annonces en fonction des visites antérieures des internautes sur votre site Web ou sur d'autres pages. Grâce aux cookies publicitaires, Google et ses partenaires adaptent les annonces diffusées auprès de vos visiteurs en fonction de leur navigation sur vos sites et/ou d'autres sites Web. Cliquez ici pour savoir comment Google utilise les informations fournies par les cookies

Utilisation des données personnelles collectées

Commentaires

Quand vous laissez un commentaire sur notre site web, les données inscrites dans le formulaire de commentaire, mais aussi votre adresse IP et l’agent utilisateur de votre navigateur sont collectés pour nous aider à la détection des commentaires indésirables. Une chaîne anonymisée créée à partir de votre adresse de messagerie (également appelée hash) peut être envoyée au service Gravatar pour vérifier si vous utilisez ce dernier. Les clauses de confidentialité du service Gravatar sont disponibles ici : https://automattic.com/privacy/. Après validation de votre commentaire, votre photo de profil sera visible publiquement à coté de votre commentaire.

Médias

Si vous êtes un utilisateur ou une utilisatrice enregistré·e et que vous téléversez des images sur le site web, nous vous conseillons d’éviter de téléverser des images contenant des données EXIF de coordonnées GPS. Les visiteurs de votre site web peuvent télécharger et extraire des données de localisation depuis ces images.

Formulaires de contact

Cookies

Si vous déposez un commentaire sur notre site, il vous sera proposé d’enregistrer votre nom, adresse de messagerie et site web dans des cookies. C’est uniquement pour votre confort afin de ne pas avoir à saisir ces informations si vous déposez un autre commentaire plus tard. Ces cookies expirent au bout d’un an. Si vous avez un compte et que vous vous connectez sur ce site, un cookie temporaire sera créé afin de déterminer si votre navigateur accepte les cookies. Il ne contient pas de données personnelles et sera supprimé automatiquement à la fermeture de votre navigateur. Lorsque vous vous connecterez, nous mettrons en place un certain nombre de cookies pour enregistrer vos informations de connexion et vos préférences d’écran. La durée de vie d’un cookie de connexion est de deux jours, celle d’un cookie d’option d’écran est d’un an. Si vous cochez « Se souvenir de moi », votre cookie de connexion sera conservé pendant deux semaines. Si vous vous déconnectez de votre compte, le cookie de connexion sera effacé. En modifiant ou en publiant une publication, un cookie supplémentaire sera enregistré dans votre navigateur. Ce cookie ne comprend aucune donnée personnelle. Il indique simplement l’ID de la publication que vous venez de modifier. Il expire au bout d’un jour.

Contenu embarqué depuis d’autres sites

Les articles de ce site peuvent inclure des contenus intégrés (par exemple des vidéos, images, articles…). Le contenu intégré depuis d’autres sites se comporte de la même manière que si le visiteur se rendait sur cet autre site. Ces sites web pourraient collecter des données sur vous, utiliser des cookies, embarquer des outils de suivis tiers, suivre vos interactions avec ces contenus embarqués si vous disposez d’un compte connecté sur leur site web.

Statistiques et mesures d’audience

Utilisation et transmission de vos données personnelles

Durées de stockage de vos données

Si vous laissez un commentaire, le commentaire et ses métadonnées sont conservés indéfiniment. Cela permet de reconnaître et approuver automatiquement les commentaires suivants au lieu de les laisser dans la file de modération. Pour les utilisateurs et utilisatrices qui s’enregistrent sur notre site (si cela est possible), nous stockons également les données personnelles indiquées dans leur profil. Tous les utilisateurs et utilisatrices peuvent voir, modifier ou supprimer leurs informations personnelles à tout moment (à l’exception de leur nom d’utilisateur·ice). Les gestionnaires du site peuvent aussi voir et modifier ces informations.

Les droits que vous avez sur vos données

Si vous avez un compte ou si vous avez laissé des commentaires sur le site, vous pouvez demander à recevoir un fichier contenant toutes les données personnelles que nous possédons à votre sujet, incluant celles que vous nous avez fournies. Vous pouvez également demander la suppression des données personnelles vous concernant. Cela ne prend pas en compte les données stockées à des fins administratives, légales ou pour des raisons de sécurité.

Transmission de vos données personnelles

Les commentaires des visiteurs peuvent être vérifiés à l’aide d’un service automatisé de détection des commentaires indésirables.

Save settings
Cookies settings