Free fait le ménage dans ses smartphones, et ça fait mal !

Depuis le début du mois de novembre, 300.000 possesseurs de téléphone ont vu leur smartphone bloqué par Free révèle Le JDD. L’opérateur a décidé de demander le blocage de centaines de milliers de smartphones qu’il avait proposé en location. Des téléphones qui semble t-il ne lui ont jamais été restitués. D’où le blocage.

Avec la possibilité désormais offerte aux utilisateurs de smartphones de changer d’opérateur au gré des offres et des sauts d’humeurs, on trouve les victimes des foudres de cet opérateur abonnés aux services d’autres opérateurs telco. Qui n’y peuvent évidement rien. Sans compter que de nombreux portables visés par la procédure ont été acquis sur le second marché, via des sites tels que Leboncoin.

Techniquement, il a suffit pour ce faire que Free ­demande la coupure de la ligne utilisée par un appareil non restitué au terme de la durée de sa location. Une procédure légale qui pour fonctionner exige que le numéro d’immatriculation de chaque smartphone soit transmis à la GSMA (GSM Association), qui ensuite demande à l’opérateur de bloquer la ligne a laquelle est rattaché le smartphone. Orange, SFR et Bouygues ont du procéder aux coupures, conformément à une règlementation en vigueur depuis 2011.

Deux explications permettraient de comprendre ce mouvement d’humeur de la part de Free. D’une part, Free s’est toujours opposé aux politiques de smartphones subventionnés. Un crédit à la consommation déguisé selon l’opérateur, qui a sur ce point obtenu gain de cause en mars dernier auprès de la Cour de cassation. Autre hypothèse : Free annoncerait prochainement une nouvelle offre sur de forfaits mobiles. Et ferait le ménage.

Source