Freebox Delta : et Free agrégea la 4G fixe au xDSL (une première mondiale)

Tagged

Avec la nouvelle Freebox Delta l’opérateur met l’accent sur de nombreux services proposés en complément des offres traditionnelles TV/téléphone/internet : intégration de Netflix, applications de domotiques ou compatibilité avec l’assistant vocal Alexa sont ainsi au rendez-vous. Mais Free ne compte pas uniquement sur cela pour justifier le prix de sa Freebox Delta : 49,99 euros par mois plus 10 euros, soit 59,99 euros pour vous offrir la version dotée de la barre de son Devialet. Et oui, vous n’avez pas le choix.

Cette nouvelle box inaugure en effet l’arrivée de Free sur le marché de la 4G fixe. Une approche qui lui est propre puisque la promesse de cette Freebox Delta est de permettre aux utilisateurs de bénéficier d’un meilleur débit en agrégeant les débits 4G et ADSL.

 Grâce à cette fonctionnalité, Free espère proposer un débit maximum théorique pouvant aller « jusqu’à 200 Mbit/s en réception et 60 Mbit/s en émission » selon son site web. L’opérateur précise néanmoins que les débits attendus peuvent varier selon de nombreux facteurs : Free cite ainsi « le nombre d’utilisateurs simultanés connectés au réseau, du lieu d’utilisation et de la couverture 4G à l’intérieur des bâtiments » comme autant de facteurs à prendre en compte pour pouvoir bénéficier d’un débit optimal à travers cette fonctionnalité. On imagine que la qualité de la couverture 4G de Free dans la région de l’abonné viendra également jouer sur le débit.

 

Cette technologie est proposée uniquement sur les Freebox Delta. Les Freebox One, moins chères, devront se contenter d’une connectivité classique xDSL/fibre.

Free rattrape son retard

Free était à la traîne face à la concurrence en matière de 4G fixe. Mais l’entreprise avait laissé entendre qu’une offre était en préparation pour 2018. Chez Bouygues, on proposait déjà une offre de ce genre avec la 4G Box tandis qu’Orange comptait de son côté sur son offre 4G Home. Chez SFR, on proposait aussi une box 4G+ pour profiter de la 4G en s’appuyant sur le réseau mobile.

L’offre de Free est en revanche différente : proposée uniquement à travers la Freebox Delta, à 60 euros par mois (oui, un bout de la Freebox vous appartiendra pour ce prix), elle est plus chère que les box de la concurrence qui sont proposées aux alentours de 35 euros. De plus, Free a fait le choix de proposer une solution agrégeant débit xdsl et débit 4G, quand les offres de la concurrence proposent de leurs côtés des box s’appuyant uniquement sur les réseaux mobiles.

Avec cette offre, Free entend apporter le haut débit aux zones qui ne sont toujours pas raccordées au réseau fibre. Une initiative qui trouvera sûrement un écho auprès des internautes déçus par les nombreux problèmes rencontrés sur le réseau cuivre. La perspective est intéressante et les performances affichées viendront peser dans la balance, mais il faudra attendre de voir dans la pratique si cette approche tient effectivement ses promesses et pourra effectivement servir de transition en attendant un déploiement de la fibre à plus grande échelle.

Source

Bordeaux : le tram à l’arrêt suite à une panne informatique
Huawei et Xiaomi : les tribulations de deux chinois dans les smartphones

voir aussi: