Les iPhone pourraient coûter encore plus cher

 

La bataille du président Donald Trump avec la Chine pourrait toucher les smartphones, dont l’iPhone, qu’Apple est parvenu jusqu’à aujourd’hui à préserver.

Apple conçoit ses téléphones aux États-Unis, mais les terminaux – comme beaucoup d’autres appareils électroniques – sont assemblés en Chine. Ses produits avaient déjà échappé à des frais supplémentaires, mais Trump, lors d’une interview accordée au Wall Street Journal lundi, a déclaré qu’il pourrait imposer des tarifs sur les iPhone et les ordinateurs portables importés de Chine.

10% ? C’est rien, très facile à supporter 

« Peut-être. Peut-être. Cela dépend du taux » a commenté le président, faisant référence aux téléphones portables et aux ordinateurs portables. « Je veux dire, je peux fixer 10%, et les gens pourraient supporter ça très facilement. »

En juin, le ministère du commerce US a déclaré que des produits chinois dotés de « technologies d’importance industrielle » d’une valeur de 50 milliards de dollars seraient soumis à des droits de douane de 25% à compter du 1er janvier.

Plus de 1.100 types de produits seraient concernés, mais sont exclus « les produits couramment achetés par les consommateurs américains, tels que les téléphones cellulaires ou les téléviseurs ». Les iPhone d’Apple étaient exemptés.

Mais les commentaires de Trump lundi suggèrent que les tarifs pourraient être étendus. Le président américain a également déclaré au Journal qu’il envisageait de grimper à un taux de 25% sur les biens déjà taxés, contre 10% actuellement. 

« Les tarifs augmentent le coût de nos activités aux États-Unis, détournent nos ressources et désavantagent Apple par rapport aux concurrents étrangers. Plus généralement, les tarifs entraîneront une hausse des prix à la consommation, une baisse de la croissance économique américaine et d’autres conséquences économiques inattendues. Les tarifs réduiront finalement les avantages économiques que nous générons pour les États-Unis » avait déjà prévenu Apple.

Source