Qui a inventé la semaine de 7 jours ?

Qui a inventé la semaine de 7 jours ?La semaine devrait être composée de 9 jours et non de sept jours.

Il y a derrière ce constat, une logique implacable qui part du principe d’attribution d’un nombre premier à chaque jour.

Ainsi par exemple, le 13/10/2017 serait un jour 6 (1+3+1+2+1+7=15=6), partant du même principe Mardi 17/10/2017 serait un jour 1 etc…

 

Qui a inventé la semaine de 7 jours ?

L’héritage culturel et mystique de l’Irak

Exploit vieux de 4400 ans, « l’hégémonie culturelle» des Sumériens, ces anciens Irakiens, continue de triompher universellement jusqu’à nos jours : c’est la semaine de sept jours, l’heure de 60 minutes, la minute de 60 secondes et la journée de 24 heures.

Comment peut-on expliquer cela?

Pourtant, à l’origine, les Sumériens considéraient 7 comme un nombre démoniaque.

Le choix de la semaine de sept jours, qui a triomphé d’autres semaines, comme celle de 10 jours, a reposé sur des considérations religieuses et non sur sa valeur pratique.

Depuis son choix par les Sumériens, Il a sauté allègrement d’une base religieuse à une autre, d’Ur à Babylone, et de Babylone en Israël pour conquérir le judaïsme, puis la chrétienté et enfin l’islam.

Il a infiltré l’empire romain avant le christianisme, et a conquis l’Inde plusieurs siècles avant les premiers envahisseurs musulmans.

Les colonisateurs européens l’ont propagé à travers les Amériques. Aujourd’hui, la plupart des êtres humains prend pour acquis que leurs activités sont enregistrées au cours des semaines de 7 jours.

Si vous en demandez la raison au commun des mortels vous aurez deux types de réponses. Il y a ceux qui pensent que la semaine a une réelle signification religieuse et ceux qui n’ont pas un tel sentiment. Mais vous trouverez difficilement de gens qui savent réellement d’où vient la semaine de 7 jours.

Les Sumériens

La plus ancienne civilisation humaine a pris naissance en Irak dans une région historique située dans le sud de l’Irak, la Mésopotamie. Elle a duré de la première colonie d’Eridu dans la période d’Obeïd (fin du VIe millénaire av. J.‑C.) en passant de la période d’Uruk(IVe millénaire av. J.‑C.) et les périodes dynastiques (IIIe millénaire av. J.‑C.) jusqu’à la montée de Babylone au début du IIe millénaire av. J.‑C..

Le terme sumérien s’applique à tous les locuteurs de la langue sumérienne. Elle constitue la premièrecivilisation véritablement urbaine et marque la fin de la Préhistoire au Moyen-Orient.

Les Sumériens et leurs successeurs akkadiens possédaient une culture exceptionnellement avancée, on leur doit notamment :

la fondation des premières cités-États (Ur, Lagash, Uruk, Umma, etc.) ,
peut-être le premier système politique à deux assemblées ,
les concepts de loi, de gouvernement et de vie urbaine,
le travail du cuivre, la poterie et le développement de la roue à des fins de transport,
l’utilisation de la brique dans la construction d’habitations, la première architecture religieuse connue (temples puis ziggourats),
le développement de la statuaire,l’écriture, les mathématiques et l’écriture des nombres en système sexagésimal,
le premier système scolaire , le commerce et la notion d’argent.
leurs mythes de la création du monde et de la naissance de la civilisation. On leur doit, par exemple, la notion de déluge universel.

Tous leurs mythes et leurs histoires ont été repris dans la Bible, et ailleurs, tout en étant adaptées au monothéisme.

On leur doit également un système astronomique et mathématique qui permit de diviser le temps et l’espace en degrés ce qui allait, plus tard, aboutir à nos heures, nos minutes et nos unités de mesure linéaire. Ils ont défini l’heure de 60 minutes et la minute de 60 secondes. Ces choses-là sont venues facilement à des gens qui ont fondé leurs mathématiques non pas sur un système décimal mais sur un système sexagésimal, c’est-à-dire basé sur 60.

La semaine de 7 jours. Alors que l’année, le jour et le mois sont des divisions naturelles du temps (définies par l’observation de la lune et du soleil), la semaine est une curiosité d’origine sumérienne.

Pourquoi une semaine de sept jours ?

Plusieurs explications sont plausibles. Les Sumériens adoraient sept dieux dont ils pouvaient voir la représentation dans le ciel sous la forme de sept astres : Soleil, Lune, Mars, Mercure, Jupiter, Vénus, Saturne.

Ils ont donné les noms des jours (Lundi pour Lune, Mardi pour Mars, etc. et Dimanche pour Soleil, qu’on constate dans Sunday).

Les Sumériens parlent aussi de 7 cieux. D’autres religions ont copié cette notion des sept cieux, qui se réfèrent aux sept planètes visibles. Il n’y a pas sept cieux superposés les uns sur les autres comme l’imaginent certains « cheikhs ».
La Lune tourne autour de la Terre en 28 jours environ et pendant ce temps, elle se montre sous quatre aspects différents : nouvelle lune, premier quartier, pleine lune et dernier quartier. En divisant 28 par 4, on obtient 7 jours, ou une semaine.

Dans leur système de numération basé sur 60, le premier nombre qui ne divise pas 60 est 7.

En effet, 60 est divisible par 1, 2, 3, 4, 5, et 6. Le premier nombre récalcitrant, celui qui ne divise pas 60, c’est 7. Donc, les Sumériens ont considéré 7 comme un nombre démoniaque, et on sait qu’entre le démoniaque et le sacré il n’y a qu’un petit pas.

Ils ont donc décidé que l’on devait se reposer tous les septièmes jours : le 7, le 14, le 21 et le 28, considérés comme jours néfastes. Les juifs ont choisi le samedi, les chrétiens le dimanche et les musulmans le vendredi. Il n’y a rien de divin dans ces choix.

Les influences sumériennes avaient suivi la migration d’Abraham vers l’Ouest et ont contribué à former les traditions hébraïques.
Nous avons vu l’histoire du déluge de la Bible et l’épopée sumérienne de Gilgamesh. Les Juifs ont aussi perpétué la semaine de sept jours dans le récit de la Création de la Genèse, ce qui a été repris ailleurs.

La semaine sumérienne a aussi atteint l’Inde vers -2.000, à temps pour entrer dans certains des textes sacrés hindous. Le système de sept jours a donc sauté allègrement d’une base religieuse à une autre,.

Si l’on regarde du côté d’autres civilisations très anciennes, comme celles d’Égypte et de Chine, on constate qu’elles avaient des semaine de 10 jours. Ce qui paraît beaucoup plus compréhensible, car les gens ont dix doigts pour compter, et que la plupart des civilisations utilisaient la numération décimale.
On peut se demander si la semaine de 10 jours, plus fatigante que celle de 7 jours, n’a pas provoqué la fameuse fuite (ou exode) des travailleurs juifs d’Egypte, pour aller vers des pays pratiquant la semaine de sept jours, moins longue et moins fatigante.

Conclusion
Créé plus de 2000 ans avant J.C., le calendrier sumérien, devenu babylonien et assyrien, a eu une influence évidente et déterminante sur les autres calendriers plus récents (égyptien, hébreu, grec, chrétien et musulman).

Des calendriers mésopotamiens, le calendrier international actuel a hérité :

du découpage des jours, des heures, des minutes et des secondes ;
du nom des jours ;
de la semaine de sept jours ;
du découpage d’une année solaire en douze mois de durée différente.
En raison d’un nombre de coïncidences historiques, physiques, ésotériques, et mathématiques, le chiffre 7 est parfois considéré comme un « chiffre magique », parfois, démoniaque mais le plus souvent sacré.

 

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse qui peuvent les combiner avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services. Vous consentez à nos cookies si vous continuez à utiliser notre site Web.
Cookies settings
Accepter
Privacy & Cookie policy
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active

Qui sommes-nous ?

L’adresse de notre site Web est : https://www.banquegratuite.com

Cookies publicitaires Google

Nous utilisons des cookies pour faciliter la diffusion des annonces sur les sites Web de nos partenaires, tels que ceux diffusant des annonces Google ou membres d'un réseau publicitaire agréé par Google. Lorsqu'un utilisateur visite ce type de site, un cookie peut être placé dans son navigateur. Les fournisseurs tiers, y compris Google, utilisent des cookies pour diffuser des annonces en fonction des visites antérieures des internautes sur votre site Web ou sur d'autres pages. Grâce aux cookies publicitaires, Google et ses partenaires adaptent les annonces diffusées auprès de vos visiteurs en fonction de leur navigation sur vos sites et/ou d'autres sites Web. Cliquez ici pour savoir comment Google utilise les informations fournies par les cookies

Utilisation des données personnelles collectées

Commentaires

Quand vous laissez un commentaire sur notre site web, les données inscrites dans le formulaire de commentaire, mais aussi votre adresse IP et l’agent utilisateur de votre navigateur sont collectés pour nous aider à la détection des commentaires indésirables. Une chaîne anonymisée créée à partir de votre adresse de messagerie (également appelée hash) peut être envoyée au service Gravatar pour vérifier si vous utilisez ce dernier. Les clauses de confidentialité du service Gravatar sont disponibles ici : https://automattic.com/privacy/. Après validation de votre commentaire, votre photo de profil sera visible publiquement à coté de votre commentaire.

Médias

Si vous êtes un utilisateur ou une utilisatrice enregistré·e et que vous téléversez des images sur le site web, nous vous conseillons d’éviter de téléverser des images contenant des données EXIF de coordonnées GPS. Les visiteurs de votre site web peuvent télécharger et extraire des données de localisation depuis ces images.

Formulaires de contact

Cookies

Si vous déposez un commentaire sur notre site, il vous sera proposé d’enregistrer votre nom, adresse de messagerie et site web dans des cookies. C’est uniquement pour votre confort afin de ne pas avoir à saisir ces informations si vous déposez un autre commentaire plus tard. Ces cookies expirent au bout d’un an. Si vous avez un compte et que vous vous connectez sur ce site, un cookie temporaire sera créé afin de déterminer si votre navigateur accepte les cookies. Il ne contient pas de données personnelles et sera supprimé automatiquement à la fermeture de votre navigateur. Lorsque vous vous connecterez, nous mettrons en place un certain nombre de cookies pour enregistrer vos informations de connexion et vos préférences d’écran. La durée de vie d’un cookie de connexion est de deux jours, celle d’un cookie d’option d’écran est d’un an. Si vous cochez « Se souvenir de moi », votre cookie de connexion sera conservé pendant deux semaines. Si vous vous déconnectez de votre compte, le cookie de connexion sera effacé. En modifiant ou en publiant une publication, un cookie supplémentaire sera enregistré dans votre navigateur. Ce cookie ne comprend aucune donnée personnelle. Il indique simplement l’ID de la publication que vous venez de modifier. Il expire au bout d’un jour.

Contenu embarqué depuis d’autres sites

Les articles de ce site peuvent inclure des contenus intégrés (par exemple des vidéos, images, articles…). Le contenu intégré depuis d’autres sites se comporte de la même manière que si le visiteur se rendait sur cet autre site. Ces sites web pourraient collecter des données sur vous, utiliser des cookies, embarquer des outils de suivis tiers, suivre vos interactions avec ces contenus embarqués si vous disposez d’un compte connecté sur leur site web.

Statistiques et mesures d’audience

Utilisation et transmission de vos données personnelles

Durées de stockage de vos données

Si vous laissez un commentaire, le commentaire et ses métadonnées sont conservés indéfiniment. Cela permet de reconnaître et approuver automatiquement les commentaires suivants au lieu de les laisser dans la file de modération. Pour les utilisateurs et utilisatrices qui s’enregistrent sur notre site (si cela est possible), nous stockons également les données personnelles indiquées dans leur profil. Tous les utilisateurs et utilisatrices peuvent voir, modifier ou supprimer leurs informations personnelles à tout moment (à l’exception de leur nom d’utilisateur·ice). Les gestionnaires du site peuvent aussi voir et modifier ces informations.

Les droits que vous avez sur vos données

Si vous avez un compte ou si vous avez laissé des commentaires sur le site, vous pouvez demander à recevoir un fichier contenant toutes les données personnelles que nous possédons à votre sujet, incluant celles que vous nous avez fournies. Vous pouvez également demander la suppression des données personnelles vous concernant. Cela ne prend pas en compte les données stockées à des fins administratives, légales ou pour des raisons de sécurité.

Transmission de vos données personnelles

Les commentaires des visiteurs peuvent être vérifiés à l’aide d’un service automatisé de détection des commentaires indésirables.

Save settings
Cookies settings