Que sait-on du projet de système d’exploitation Fuchsia de Google ?

le système exploitation Fuchsia de Google ?



Fuchsia le système futur remplaçant d’Android et Chrome OS

Selon Bloomberg, un groupe d’ingénieur de Google développe depuis deux ans un système d’exploitation, en vue de remplacer Android et Chrome OS.

Il s’agit d’un système unique, capable de fonctionner sur une grande variété d’appareils ; du smartphone, en passant par les ordinateurs, jusqu’aux enceintes connectées.
Ce projet a été créé pour dépasser les limites d’Android. Ce dernier équipe actuellement près de 80% des smartphones, et la plupart des objets connectés.

En revanche, il ne s’adapte pas sur tous les appareils. Ainsi, Google a dû le décliner en plusieurs versions, comme Wear OS, conçu spécialement pour les montres connectées, ou Assistant, qui équipe notamment l’enceinte connectée Google Home.

Pour ce qui est des ordinateurs, le géant du Net a développé un autre système d’exploitation, Chrome OS. Fuchsia permettrait à Google de rassembler tous ces appareils autour d’un seul logiciel. L’objectif serait d’y arriver d’ici 5 ans, confie une personne proche du dossier à Bloomberg.

D’après le site américain, Fuchsia est conçu pour mieux s’adapter aux assistants vocaux , à l’instar de Google Home, mais également pour régler les problèmes des mises à jour sécurité. C’est l’un des plus gros soucis d’Android depuis son lancement en 2008.

De nombreux utilisateurs ne bénéficient pas des dernières nouveautés, car Google et les constructeurs de smartphone ne parviennent pas à s’accorder pour mettre à jour les systèmes. Pour l’instant, on ne se sait pas comment l’entreprise compte s’y prendre pour résoudre ce problème.
Google a publiquement fait référence à Fuchsia comme «une expérience open source et un investissement dans l’innovation», a déclaré un porte-parole de l’entreprise.

Pourtant, il semblerait qu’il ne s’agisse pas d’une simple «expérience», comme le révèle Bloomberg. Selon le site, le projet mobilise aujourd’hui plus de 100 personnes, dont Matias Duarte, un designer qui a déjà dirigé plusieurs projets pionniers chez Google.

Par ailleurs, Sundar Pichai, le président-directeur général du groupe aurait apporté son soutien en interne. Pichai et Hiroshi Lockheimer, son adjoint qui gère Android et Chrome, doivent encore signer une feuille de route à suivre pour avancer sur le projet, révèlent plusieurs sources auprès de Bloomberg.

Les dirigeants sont généralement discrets quand il s’agit d’évoquer une refonte d’Android. Le logiciel compte de nombreux partenaires parmi les constructeurs de smartphone, fonctionne avec des milliers de développeurs, et génère des milliards de dollars en application.

source

Cannes: un showcase du célèbre duo PNL ont enflammés le dance floor
Julia Guez à pleine voix avec son titre Le Train