C’est le moment d’aller travailler au Japon qui fait appel aux expatriés

Le Japon fait appel aux expatriés
Depuis 2005, la population japonaise ne cesse de diminuer.

En 2004 le nombre d’habitants au Japon en 2004 était de 127 687 000 habitants. I Dans le même temps, la population vieillit. Selon une étude gouvernementale la population japonaise devrait passer sous la barre des 100 millions d’habitants d’ici 2048, et approcher les 86 millions en 206010.

La crise démographique et la pénurie de main d’œuvre risquent donc d’affecter l’économie du pays. C’est pourquoi le Parlement japonais a voté ce week-end une loi permettant la distribution de 345.000 visas de travail pour des étrangers ces cinq prochaines années.

Le premier ministre japonais Shinzo Abe a été très clair « Notre objectif est de commencer en avril 2019 car il nous faut rapidement lancer ce nouveau système afin de pallier le manque de main-d’œuvre »,

La réforme instaure deux types de visas.

Le premier permettra à des personnes assez qualifiées et capables de s’exprimer en japonais de vivre dans le pays pendant cinq ans au maximum, sans leur famille. Cette catégorie vise plutôt les ressortissants des pays voisins.

L’autre visa sera pour des personnes hautement qualifiées Ces dernières pourront être accompagnées de leur famille, voire même demander à devenir résidents permanents du Japon après dix ans passés sur l’archipel.
La dernière catégorie de visa concerne plus spécifiquement les expatriés occidentaux et français

Si le patronat japonais est satisfait, il n’en reste pas moins que de nombreux japonais sont inquiets des conséquences de cet ouverture de l’archipel. Ils s’inquiètent des conséquences éventuelles sur l’homogénéité de leur société. La crainte d’un éventuel nivellement des salaires par le bas est aussi bien présente. Selon une enquête récente la population 59% des Japonais estiment que les étrangers sont un atout pour le pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *