Recherche:

Minage illégal de Bitcoin : un Islandais écope de prison

 

L’homme responsable du vol de millions de dollars d’équipement de minage de cryptomonnaie en Islande a été condamné à quatre ans et demi de prison pour ses crimes.

Selon les médias locaux publiés cette semaine, Sindri Þór Stefánsson a été condamné à une peine de prison après avoir été renvoyé en Islande après une surprenante évasion.

Du matériel spécifique pour miner du bitcoin

L’année dernière, les forces de l’ordre avaient enquêté sur le vol de matériel dans trois centres de données du pays. Au total, environ 600 différents systèmes avaient été volés.

Depuis des années, l’Islande encourage les entreprises à héberger leurs centres de données sur le territoire. L’énergie hydroélectrique du pays, les faibles coûts d’énergie et les températures froides sont une combinaison idéale pour les centres de données et le stockage. Au cours des dernières années, les opérations de minage de cryptomonnaies – qui nécessitent une forte consommation d’énergie – y sont devenues courantes.

D’une valeur de près de 2 millions de dollars à l’époque, les plates-formes de minage dérobées étaient équipées du matériel nécessaire à la création de Bitcoin (BTC), une capacité qui fait souvent défaut sur les PC standard actuels.

L’Islande compte environ 340.000 habitants et affiche un faible taux de criminalité, de sorte que ce vol audacieux a été suivi de près par le grand public. L’enquête policière a débouché sur l’arrestation de onze personnes, dont sept ont été inculpées.

Stefánsson faisait partie des personnes accusées et a été condamné à la peine la plus sévère. D’autres inculpés ont purgé ou purgent des peines allant de six mois à deux ans et demi. Stefánsson, insatisfait de son séjour dans une prison de basse sécurité dans l’attente de son jugement, a donc décidé d’aller faire un tour.

Selon le New York Times, l’évasion a été facile – en fait, Stefánsson a réservé un vol sur son téléphone pendant son incarcération, avant de s’échapper par la fenêtre puis de prendre un taxi pour se rendre à l’aéroport et saisir son vol pour Stockholm.

Par un amusant coup du sort, le Premier ministre islandais Katrin Jakobsdottir aurait voyagé sur le même vol que le criminel en fuite. Toutefois, Stefánsson a été capturé plus tard à Amsterdam et renvoyé en Islande.

Advania, la société dont les systèmes ont été volés, a reçu environ 270.000 dollars en dédommagements, mais les appareils de minage manquants n’ont jamais été retrouvés.

Article « Iceland’s Bitcoin bandit sentenced for stealing mining rigs » traduit et adapté par ZDNet.fr

Source