SD WAN : les entreprises s’y intéressent mais en veulent plus…

 

Selon une enquête menée par Silver Peak et IDG Connect auprès de 160 grandes et moyennes entreprises, l’adoption de solutions SD WAN (software defined wide area network) en est à ses débuts. Les managers IT mesurent mieux comment ces technologies permettent un pilotage dynamique des ressources réseaux en fonction des besoins des applications, à partir d’un point central et en particulier dans des connexions vers le Cloud.

Les frustrations intrinsèques du réseau WAN

Les réseaux télécoms traditionnels affichent leurs limites : pour 38% des répondants, le WAN est devenu fort cher ; il ne répond pas aux besoins des applications SaaS (14% des réponses) et il est trop complexe à configurer.

 

Source : Silver Peak Project, IDG Connect

A ce jour, 27% seulement des managers IT interrogés ont testé ou regardé de près la mise en œuvre de solutions SD-WAN. Mais 92% déclarent qu’ils vont étudier cette alternative dans les 12 prochains mois. Près de la moitié des entreprises utilisent des solutions MPLS (Multiprotocol label switching) pour se connecter à leurs agences ou succursales.

Source : Silver Peak Project, IDG Connect

Elles savent aujourd’hui qu’il coûterait moins cher de superposer ou agréger des liaisons à haut débit gérées par des technologies SD-WAN. D’ailleurs, 81% d’entre elles, estiment que 75 à 100% de leur connectivité sera sur un réseau large bande d’ici à deux ans. Et pour 70% des entreprises interrogées, la moitié de leurs applications auront bientôt migré dans le Cloud. D’ici à deux ans, elles seront 96%. D’où leur intention de se tourner vers le SD-WAN.

90% des entreprises disent s’intéresser au SD WAN

Une autre enquête, signée EMA (Enterprise Management Associates), menée en décembre 2018 auprès de 305 décideurs, confirme que 90% des entreprises s’intéressent aux plateformes de pilotage de réseaux utilisant des solutions SD-WAN. Car leur responsable réseau déclare ne pas disposer d’une solution satisfaisante pour gérer leur réseau WAN de bout en bout.

« Les besoins deviennent plus pressants car on sait maintenant que les solutions SD WAN sécurisent et optimisent la connectivité Internet, en apportant du haut débit quasiment à la demande », observe le rapport EMA.

De plus, grâce à une gestion centralisée du réseau étendu, les entreprises sont moins en peine de compétences réseau. Les solutions SD-WAN présentent l’avantage de faciliter la connectivité aux applications sur le Cloud pour les sites distants : 55% des entreprises l’envisagent à court ou moyen terme.

Des questions sur la portée réelle du SD WAN

Et, selon cette enquête EMA, les managers réseau doutent encore des capacités globales des solutions SD-WAN : pour 48% des répondants, les solutions actuelles se limiteraient aux routeurs sur site et aux appliances d’optimisation du trafic. Pour 43%, les questions de sécurité ne seraient pas totalement réglées, y compris pour la gestion des réseaux VPN (virtual private networks, avec des ‘tunnels’ chiffrés). Peu de fournisseurs se seraient penchés sur cette intégration des VPN autour d’un outil unique, centralisé.

Dans « capacités globales », 41% des responsables réseau attendent que le pilotage SD-WAN recouvre également le réseau local, l’infrastructure wifi des sites distants. Et 39% souhaitent une intégration plus étroite avec des outils de pilotage auprès du datacentre de l’entreprise ; en clair, ils veulent pouvoir définir des règles de pilotage des ressources réseaux intégrant tout, y compris la sécurité, sur les sites distants.

Source

Multicloud : de plus en plus de clients associent AWS et Microsoft Azure
Bitcoin blues : Voici combien de cryptomonnaie a été volée l'année dernière