Si les ventes d’iPhone sont mauvaises, celles d’Android le seront plus encore

 

Si les choses sont mauvaises pour Apple et l’iPhone, les choses seront bien pires encore pour les marques Android premium.

Je l’ai déjà observé par le passé. Avec certaines technologies – l’iPod et l’iPad viennent à l’esprit – il est facile de voir quand le pic est arrivé et reparti. Avec d’autres – prenez le PC de bureau par exemple – les choses peuvent être beaucoup plus subtiles, et le pic pourrait ne pas être aussi visible.

Ascension et déchéance de l’iPod

Je me souviens très bien de l’ascension et de la chute de l’iPod. Ce terminal semblait surgir de nulle part et, vu son prix, beaucoup considéraient qu’il n’irait nulle part. Pourtant, il est devenu une icône dans son secteur de marché.

L’iPod donnait l’impression de ne jamais devoir mourir. Mais il est mort, oui. Et il ne survit plus que grâce à l’iPod Touch – un appareil qui n’a pas été renouvelé depuis 2015 – et quels que soient les anciens iPod encore en service (j’ai encore plusieurs lecteurs iPod nano en bon état de marche !).

J’avais l’habitude de plaisanter en disant que ce qui a tué l’iPod, c’est que tous ceux qui en voulaient un en avaient déjà trois. C’était une blague, mais il y avait plus qu’un grain de vérité. Comme l’iPhone, l’iPod était un produit haut de gamme (oui, il y a eu plus d’options d’entrée de gamme disponibles, surtout plus tard dans le cycle de vie du produit) qui a dû rivaliser dans une mer de produits bon marché. Et pourtant, il rivalisait avec ces concurrents.

Et il a gagné.

Mais quel avenir s’offre alors au produit ? Les produits à prix plus élevé peuvent plus facilement saturer leur marché, surtout s’il s’agit de produits de qualité avec une espérance de vie décente, et plus encore lorsque ces sentiments de nouveauté et d’avant-gardisme s’estompent.

Et c’est dans cette situation que se trouvent les smartphones.

Le smartphone n’est pas mort, sa croissance continue si

Tous les signes semblent indiquer que nous sommes entrés dans une ère du smartphone post-apogée. Depuis des mois, rumeurs et rapports d’analystes et de fournisseurs font état du ralentissement de l’industrie. La publication par Apple d’une alerte sur résultats n’est que le sommet de l’iceberg. Des entreprises comme Samsung et LG suivent une trajectoire similaire. 

Le problème n’est pas que les smartphones disparaissent et que le marché sombre dans un trou noir comme ce fut le cas avec l’iPod. Le smartphone a remplacé le lecteur de musique portable, mais il n’y a rien qui vienne remplacer le smartphone. Le marché va donc demeurer parce que nous allons encore vouloir des smartphones.

Le problème n’est pas un effondrement du marché. C’est la fin de la croissance. Et ce sera douloureux pour certains acteurs. Apple affiche de fortes marges avec l’iPhone, mais ce n’est pas le cas de la plupart des fabricants de smartphones Android, qui bataillent avec des marges réduites.

Apple peut aussi compter sur d’autres activités extrêmement lucratives. D’autres produits tels que le Mac, l’iPad et l’Apple Watch représentent tous de conséquentes activités à part entière, sans parler des services, en pleine croissance.

L’iPhone est peut-être la plus grosse vache à lait d’Apple, mais ce n’est pas la seule. De plus, Apple a l’argent nécessaire pour s’implanter sur de nouveaux marchés.

Si la fin de la croissance – ou sa contraction – du marché des smartphones est préjudiciable à Apple (et il semblerait que ce premier avertissement sur résultats ne soit que le début, malgré la sérénité que les dirigeants d’Apple s’efforcent d’afficher), alors ce sera brutal pour ceux qui n’ont pas mis des milliards de dollars de côté depuis des années.

2019 s’annonce comme une année difficile pour les fabricants de smartphones, et je prévois des retombées importantes, en particulier sur le féroce marché des smartphones Android.

C’est une année où les investisseurs doivent faire entrer dans leur tête que la croissance sans fin n’est pas possible, mais que le smartphone ne disparaîtra pas.

Article “If iPhone sales are bad, Android sales are going to be much worse” traduit et adapté par ZDNet.fr

Source

5G : Qualcomm prévoit d'équiper 30 appareils en 2019
CES 2019 : Nvidia explique comment l'IA change tout ce que vous connaissez du rendu graphique

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.