Si les ventes d’iPhone sont mauvaises, celles d’Android le seront plus encore

 

Si les choses sont mauvaises pour Apple et l’iPhone, les choses seront bien pires encore pour les marques Android premium.

Je l’ai déjà observé par le passé. Avec certaines technologies – l’iPod et l’iPad viennent à l’esprit – il est facile de voir quand le pic est arrivé et reparti. Avec d’autres – prenez le PC de bureau par exemple – les choses peuvent être beaucoup plus subtiles, et le pic pourrait ne pas être aussi visible.

Ascension et déchéance de l’iPod

Je me souviens très bien de l’ascension et de la chute de l’iPod. Ce terminal semblait surgir de nulle part et, vu son prix, beaucoup considéraient qu’il n’irait nulle part. Pourtant, il est devenu une icône dans son secteur de marché.

L’iPod donnait l’impression de ne jamais devoir mourir. Mais il est mort, oui. Et il ne survit plus que grâce à l’iPod Touch – un appareil qui n’a pas été renouvelé depuis 2015 – et quels que soient les anciens iPod encore en service (j’ai encore plusieurs lecteurs iPod nano en bon état de marche !).

J’avais l’habitude de plaisanter en disant que ce qui a tué l’iPod, c’est que tous ceux qui en voulaient un en avaient déjà trois. C’était une blague, mais il y avait plus qu’un grain de vérité. Comme l’iPhone, l’iPod était un produit haut de gamme (oui, il y a eu plus d’options d’entrée de gamme disponibles, surtout plus tard dans le cycle de vie du produit) qui a dû rivaliser dans une mer de produits bon marché. Et pourtant, il rivalisait avec ces concurrents.

Et il a gagné.

Mais quel avenir s’offre alors au produit ? Les produits à prix plus élevé peuvent plus facilement saturer leur marché, surtout s’il s’agit de produits de qualité avec une espérance de vie décente, et plus encore lorsque ces sentiments de nouveauté et d’avant-gardisme s’estompent.

Et c’est dans cette situation que se trouvent les smartphones.

Le smartphone n’est pas mort, sa croissance continue si

Tous les signes semblent indiquer que nous sommes entrés dans une ère du smartphone post-apogée. Depuis des mois, rumeurs et rapports d’analystes et de fournisseurs font état du ralentissement de l’industrie. La publication par Apple d’une alerte sur résultats n’est que le sommet de l’iceberg. Des entreprises comme Samsung et LG suivent une trajectoire similaire. 

Le problème n’est pas que les smartphones disparaissent et que le marché sombre dans un trou noir comme ce fut le cas avec l’iPod. Le smartphone a remplacé le lecteur de musique portable, mais il n’y a rien qui vienne remplacer le smartphone. Le marché va donc demeurer parce que nous allons encore vouloir des smartphones.

Le problème n’est pas un effondrement du marché. C’est la fin de la croissance. Et ce sera douloureux pour certains acteurs. Apple affiche de fortes marges avec l’iPhone, mais ce n’est pas le cas de la plupart des fabricants de smartphones Android, qui bataillent avec des marges réduites.

Apple peut aussi compter sur d’autres activités extrêmement lucratives. D’autres produits tels que le Mac, l’iPad et l’Apple Watch représentent tous de conséquentes activités à part entière, sans parler des services, en pleine croissance.

L’iPhone est peut-être la plus grosse vache à lait d’Apple, mais ce n’est pas la seule. De plus, Apple a l’argent nécessaire pour s’implanter sur de nouveaux marchés.

Si la fin de la croissance – ou sa contraction – du marché des smartphones est préjudiciable à Apple (et il semblerait que ce premier avertissement sur résultats ne soit que le début, malgré la sérénité que les dirigeants d’Apple s’efforcent d’afficher), alors ce sera brutal pour ceux qui n’ont pas mis des milliards de dollars de côté depuis des années.

2019 s’annonce comme une année difficile pour les fabricants de smartphones, et je prévois des retombées importantes, en particulier sur le féroce marché des smartphones Android.

C’est une année où les investisseurs doivent faire entrer dans leur tête que la croissance sans fin n’est pas possible, mais que le smartphone ne disparaîtra pas.

Article « If iPhone sales are bad, Android sales are going to be much worse » traduit et adapté par ZDNet.fr

Source

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse qui peuvent les combiner avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services. Vous consentez à nos cookies si vous continuez à utiliser notre site Web.
Cookies settings
Accepter
Privacy & Cookie policy
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active

Qui sommes-nous ?

L’adresse de notre site Web est : https://www.banquegratuite.com

Cookies publicitaires Google

Nous utilisons des cookies pour faciliter la diffusion des annonces sur les sites Web de nos partenaires, tels que ceux diffusant des annonces Google ou membres d'un réseau publicitaire agréé par Google. Lorsqu'un utilisateur visite ce type de site, un cookie peut être placé dans son navigateur. Les fournisseurs tiers, y compris Google, utilisent des cookies pour diffuser des annonces en fonction des visites antérieures des internautes sur votre site Web ou sur d'autres pages. Grâce aux cookies publicitaires, Google et ses partenaires adaptent les annonces diffusées auprès de vos visiteurs en fonction de leur navigation sur vos sites et/ou d'autres sites Web. Cliquez ici pour savoir comment Google utilise les informations fournies par les cookies

Utilisation des données personnelles collectées

Commentaires

Quand vous laissez un commentaire sur notre site web, les données inscrites dans le formulaire de commentaire, mais aussi votre adresse IP et l’agent utilisateur de votre navigateur sont collectés pour nous aider à la détection des commentaires indésirables. Une chaîne anonymisée créée à partir de votre adresse de messagerie (également appelée hash) peut être envoyée au service Gravatar pour vérifier si vous utilisez ce dernier. Les clauses de confidentialité du service Gravatar sont disponibles ici : https://automattic.com/privacy/. Après validation de votre commentaire, votre photo de profil sera visible publiquement à coté de votre commentaire.

Médias

Si vous êtes un utilisateur ou une utilisatrice enregistré·e et que vous téléversez des images sur le site web, nous vous conseillons d’éviter de téléverser des images contenant des données EXIF de coordonnées GPS. Les visiteurs de votre site web peuvent télécharger et extraire des données de localisation depuis ces images.

Formulaires de contact

Cookies

Si vous déposez un commentaire sur notre site, il vous sera proposé d’enregistrer votre nom, adresse de messagerie et site web dans des cookies. C’est uniquement pour votre confort afin de ne pas avoir à saisir ces informations si vous déposez un autre commentaire plus tard. Ces cookies expirent au bout d’un an. Si vous avez un compte et que vous vous connectez sur ce site, un cookie temporaire sera créé afin de déterminer si votre navigateur accepte les cookies. Il ne contient pas de données personnelles et sera supprimé automatiquement à la fermeture de votre navigateur. Lorsque vous vous connecterez, nous mettrons en place un certain nombre de cookies pour enregistrer vos informations de connexion et vos préférences d’écran. La durée de vie d’un cookie de connexion est de deux jours, celle d’un cookie d’option d’écran est d’un an. Si vous cochez « Se souvenir de moi », votre cookie de connexion sera conservé pendant deux semaines. Si vous vous déconnectez de votre compte, le cookie de connexion sera effacé. En modifiant ou en publiant une publication, un cookie supplémentaire sera enregistré dans votre navigateur. Ce cookie ne comprend aucune donnée personnelle. Il indique simplement l’ID de la publication que vous venez de modifier. Il expire au bout d’un jour.

Contenu embarqué depuis d’autres sites

Les articles de ce site peuvent inclure des contenus intégrés (par exemple des vidéos, images, articles…). Le contenu intégré depuis d’autres sites se comporte de la même manière que si le visiteur se rendait sur cet autre site. Ces sites web pourraient collecter des données sur vous, utiliser des cookies, embarquer des outils de suivis tiers, suivre vos interactions avec ces contenus embarqués si vous disposez d’un compte connecté sur leur site web.

Statistiques et mesures d’audience

Utilisation et transmission de vos données personnelles

Durées de stockage de vos données

Si vous laissez un commentaire, le commentaire et ses métadonnées sont conservés indéfiniment. Cela permet de reconnaître et approuver automatiquement les commentaires suivants au lieu de les laisser dans la file de modération. Pour les utilisateurs et utilisatrices qui s’enregistrent sur notre site (si cela est possible), nous stockons également les données personnelles indiquées dans leur profil. Tous les utilisateurs et utilisatrices peuvent voir, modifier ou supprimer leurs informations personnelles à tout moment (à l’exception de leur nom d’utilisateur·ice). Les gestionnaires du site peuvent aussi voir et modifier ces informations.

Les droits que vous avez sur vos données

Si vous avez un compte ou si vous avez laissé des commentaires sur le site, vous pouvez demander à recevoir un fichier contenant toutes les données personnelles que nous possédons à votre sujet, incluant celles que vous nous avez fournies. Vous pouvez également demander la suppression des données personnelles vous concernant. Cela ne prend pas en compte les données stockées à des fins administratives, légales ou pour des raisons de sécurité.

Transmission de vos données personnelles

Les commentaires des visiteurs peuvent être vérifiés à l’aide d’un service automatisé de détection des commentaires indésirables.

Save settings
Cookies settings