Dans quels cas peut-on déshériter ses enfants?

Dans quels cas peut-on déshériter ses enfants?

Un héritier peut être déclaré indigne à recevoir sa part d’héritage. Mais sous certaines conditions, strictement encadrées par la loi.

La détérioration des relations au sein d’une famille peut amener certains parents à vouloir déshériter leurs enfants. C’est par exemple le cas d’André, qui a posé une question à ce sujet dans l’émission BFM Patrimoine du 1er septembre.

« Je suis âgé de 78 ans, mes enfants ne viennent jamais me voir et ne s’occupe pas de moi. Je dois faire appel à une personne pour m’aider dans la vie quotidienne. Puis-je les déclarer indignes à hériter? », se demande-t-il.

L’indignité successorale existe en France mais elle est très strictement encadrée par le Code civil dans les articles 725 à 729-1. C’est pour des cas « qui sont très rares », explique ainsi ce mardi sur BFM Business Joël Morio, responsable du Monde Argent. En premier lieu, il y a des situations où un héritier est déclaré indigne automatiquement.

Cela s’applique à une personne condamnée, « comme auteur ou complice, à une peine criminelle pour avoir volontairement donné ou tenté de donner la mort au défunt », précise l’article 726 du Code civil.

Il existe par ailleurs d’autres situations où un héritier peut être jugé indigne de succéder.

« Si vous avez commis des actes de barbarie envers la personne, si vous avez commis des violences conjugales, si vous avez commis un viol, si vous avez commis une agression sexuelle contre le défunt », égrène Joël Morio. Ces situations sont listées à l’article 727 du Code civil. Mais ce n’est alors pas automatique.

Il faut qu’un autre héritier conteste l’héritage en justice. « La demande doit être formée dans les six mois du décès si la décision de condamnation ou de déclaration de culpabilité est antérieure au décès, ou dans les six mois de cette décision si elle est postérieure au décès », précise le Code civil.

Un processus judiciaire après le décès
Par ailleurs, « l’indignité successorale ne fonctionne que pour les héritiers directs », rappelle Joël Morio. La condamnation de l’héritier indigne ne se transmet pas à ses enfants.

Pour en revenir au cas d’André, ce dernier ne peut donc pas déclarer ses enfants indignes à la succession. En effet, ce n’est pas la personne qui fait son testament qui a le pouvoir de déclarer un héritier indigne. C’est un processus judiciaire engagé après la mort de la personne concernée. En revanche, une personne peut indiquer avant sa mort qu’elle souhaite maintenir l’un de ses futurs héritiers dans ses droits héréditaires, même s’il a commis un acte qui devrait l’en déclarer indigne. Il faut bien sûr que le défunt ait eu connaissance de cet acte au moment de l’écriture de son testament.

Enfin, il existe d’autres moyens de déshériter des gens. On peut se domicilier dans un pays où la part réservataire n’existe pas. Pour rappel, en France, la loi réserve obligatoirement une partie de l’héritage à certains héritiers (les enfants, petits-enfants et leurs descendants ainsi que le conjoint). Vous pouvez également jouer sur votre patrimoine, par exemple en plaçant votre argent dans une assurance-vie et en désignant une personne spécifique comme bénéficiaire. Toutefois, il ne faut pas que ces primes versées au moment du décès via l’assurance-vie soient considérées comme « manifestement exagérées » par un juge, au regard notamment du patrimoine du défunt dans son ensemble.

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse qui peuvent les combiner avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services. Vous consentez à nos cookies si vous continuez à utiliser notre site Web.
Cookies settings
Accepter
Privacy & Cookie policy
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active

Qui sommes-nous ?

L’adresse de notre site Web est : https://www.banquegratuite.com

Cookies publicitaires Google

Nous utilisons des cookies pour faciliter la diffusion des annonces sur les sites Web de nos partenaires, tels que ceux diffusant des annonces Google ou membres d'un réseau publicitaire agréé par Google. Lorsqu'un utilisateur visite ce type de site, un cookie peut être placé dans son navigateur. Les fournisseurs tiers, y compris Google, utilisent des cookies pour diffuser des annonces en fonction des visites antérieures des internautes sur votre site Web ou sur d'autres pages. Grâce aux cookies publicitaires, Google et ses partenaires adaptent les annonces diffusées auprès de vos visiteurs en fonction de leur navigation sur vos sites et/ou d'autres sites Web. Cliquez ici pour savoir comment Google utilise les informations fournies par les cookies

Utilisation des données personnelles collectées

Commentaires

Quand vous laissez un commentaire sur notre site web, les données inscrites dans le formulaire de commentaire, mais aussi votre adresse IP et l’agent utilisateur de votre navigateur sont collectés pour nous aider à la détection des commentaires indésirables. Une chaîne anonymisée créée à partir de votre adresse de messagerie (également appelée hash) peut être envoyée au service Gravatar pour vérifier si vous utilisez ce dernier. Les clauses de confidentialité du service Gravatar sont disponibles ici : https://automattic.com/privacy/. Après validation de votre commentaire, votre photo de profil sera visible publiquement à coté de votre commentaire.

Médias

Si vous êtes un utilisateur ou une utilisatrice enregistré·e et que vous téléversez des images sur le site web, nous vous conseillons d’éviter de téléverser des images contenant des données EXIF de coordonnées GPS. Les visiteurs de votre site web peuvent télécharger et extraire des données de localisation depuis ces images.

Formulaires de contact

Cookies

Si vous déposez un commentaire sur notre site, il vous sera proposé d’enregistrer votre nom, adresse de messagerie et site web dans des cookies. C’est uniquement pour votre confort afin de ne pas avoir à saisir ces informations si vous déposez un autre commentaire plus tard. Ces cookies expirent au bout d’un an. Si vous avez un compte et que vous vous connectez sur ce site, un cookie temporaire sera créé afin de déterminer si votre navigateur accepte les cookies. Il ne contient pas de données personnelles et sera supprimé automatiquement à la fermeture de votre navigateur. Lorsque vous vous connecterez, nous mettrons en place un certain nombre de cookies pour enregistrer vos informations de connexion et vos préférences d’écran. La durée de vie d’un cookie de connexion est de deux jours, celle d’un cookie d’option d’écran est d’un an. Si vous cochez « Se souvenir de moi », votre cookie de connexion sera conservé pendant deux semaines. Si vous vous déconnectez de votre compte, le cookie de connexion sera effacé. En modifiant ou en publiant une publication, un cookie supplémentaire sera enregistré dans votre navigateur. Ce cookie ne comprend aucune donnée personnelle. Il indique simplement l’ID de la publication que vous venez de modifier. Il expire au bout d’un jour.

Contenu embarqué depuis d’autres sites

Les articles de ce site peuvent inclure des contenus intégrés (par exemple des vidéos, images, articles…). Le contenu intégré depuis d’autres sites se comporte de la même manière que si le visiteur se rendait sur cet autre site. Ces sites web pourraient collecter des données sur vous, utiliser des cookies, embarquer des outils de suivis tiers, suivre vos interactions avec ces contenus embarqués si vous disposez d’un compte connecté sur leur site web.

Statistiques et mesures d’audience

Utilisation et transmission de vos données personnelles

Durées de stockage de vos données

Si vous laissez un commentaire, le commentaire et ses métadonnées sont conservés indéfiniment. Cela permet de reconnaître et approuver automatiquement les commentaires suivants au lieu de les laisser dans la file de modération. Pour les utilisateurs et utilisatrices qui s’enregistrent sur notre site (si cela est possible), nous stockons également les données personnelles indiquées dans leur profil. Tous les utilisateurs et utilisatrices peuvent voir, modifier ou supprimer leurs informations personnelles à tout moment (à l’exception de leur nom d’utilisateur·ice). Les gestionnaires du site peuvent aussi voir et modifier ces informations.

Les droits que vous avez sur vos données

Si vous avez un compte ou si vous avez laissé des commentaires sur le site, vous pouvez demander à recevoir un fichier contenant toutes les données personnelles que nous possédons à votre sujet, incluant celles que vous nous avez fournies. Vous pouvez également demander la suppression des données personnelles vous concernant. Cela ne prend pas en compte les données stockées à des fins administratives, légales ou pour des raisons de sécurité.

Transmission de vos données personnelles

Les commentaires des visiteurs peuvent être vérifiés à l’aide d’un service automatisé de détection des commentaires indésirables.

Save settings
Cookies settings