Recherche:

Où trouver les indicateurs épidémiques de sa commune ou de son département ?


OSORIOartist –

Coronavirus représenté avec une courbe bleue sur un écran et barres rouges

Taux de dépistage, taux de positivité, taux d’incidence pour les personnes âgées de plus de 65 ans… Comment s’informer sur les indicateurs du monde et du pays mais aussi de sa région, de son département ou de sa commune ? Depuis le 21 octobre 2020, Santé publique France propose des outils pour suivre l’évolution de l’épidémie à une échelle locale. Service-public.fr fait le point.

Les indicateurs épidémiologiques du Covid-19 sont mis à jour quotidiennement et disponibles à partir de 19h sur le portail Géodes qui permet de visualiser les données sanitaires sur une carte de France
. En plus de la carte, il est possible d’accéder à un tableau des indicateurs sélectionnés et à leur synthèse (chiffres clés, graphiques). Pour cela, choisir l’onglet « Tableau » dans la barre supérieure de couleur rose.

Quels sont les indicateurs disponibles à une échelle inférieure à celle d’un département ?

Les indicateurs disponibles à une échelle inférieure à celle d’un département sont le taux d’incidence, c’est-à-dire le nombre de personnes contaminées sur une semaine pour 100 000 habitants (tous âges et personnes âgées de plus de 65 ans), le taux de dépistage et le taux de positivité. Ils sont calculés à partir des données virologiques transmises par les laboratoires de biologie de ville et hospitaliers dans le système d’information du dépistage (SI-DEP). Ils sont présentés sous forme de semaine glissante pour mieux percevoir les tendances de l’épidémie en s’affranchissant des fluctuations quotidiennes.

Pour les 22 métropoles, les taux sont présentés en valeur. Pour les autres échelles (les communes par exemple), les taux sont présentés par classe et non en valeur pour écarter tout risque d’identification d’une personne car à des degrés très fins des données en valeur absolue pourraient être indirectement identifiantes.

Comment accéder aux indicateurs de sa commune ?

Les indicateurs disponibles pour chaque commune sont disponibles sur le portail Géodes
. Pour y accéder, il faut choisir la pathologie « Covid-19 » en utilisant le moteur de recherche ou l’index. Puis, « Données de laboratoires infra-départementales (SI-DEP) ».

Pour obtenir des données à l’échelle d’une commune, il faut « changer le découpage géographique » dans le menu à gauche proposé à gauche de la carte.

 
Attention : Il est nécessaire d’interpréter avec prudence ces indicateurs notamment lorsque la taille de la population est petite. Une commune peu peuplée peut donner lieu à de fortes variations de l’indicateur car le taux d’incidence est ramené à 100 000 habitants.

Comment accéder aux indicateurs de sa région ou de son département ?

Les indicateurs disponibles pour chaque département et chaque région sont également disponibles sur le portail Géodes
. Pour y accéder, il faut choisir la pathologie « Covid-19 » en utilisant le moteur de recherche ou l’index. Le nombre d’indicateurs disponibles s’affiche. Pour rechercher un indicateur précis, il suffit de cliquer sur l’un d’eux pour que les indicateurs se déploient. Au clic, la carte se met à jour.

Par exemple, si vous souhaitez accéder au nombre de personnes testées, vous devez choisir « Données de laboratoires (SI-DEP à partir du 13/05) », puis « Nombre de personnes testées ». Vous pouvez alors obtenir ce nombre pour tous les âges confondus ou par tranche d’âge.

Pour obtenir des données à l’échelle d’une région, il faut « changer le découpage géographique » dans le menu à gauche proposé à gauche de la carte.

Où trouver les indicateurs nationaux et mondiaux ?

 
Rappel : Les critères retenus qui avaient été retenus pour le classement de départements en zones d’alerte maximale puis en couvre-feu étaient :

  • un nombre de nouveaux cas positifs supérieurs à plus de 250 pour 100 000 habitants (taux d’incidence) ;
  • un taux d’incidence pour les personnes âgées supérieur à 100, c’est-à-dire 100 cas positifs pour 100 000 personnes de plus de 65 ans ;
  • un taux d’occupation des lits de réanimation supérieur à 30 % et une dynamique conduisant à un dépassement des 50 % dans les prochaines semaines.