Recherche:

Peut-on être expulsé pendant la trêve hivernale ?


pixarno –

Porte-clés maison

La question : « J’ai plusieurs mois de retard dans le paiement de mon loyer. Je crois que je ne peux pas être expulsé pendant l’hiver. Pouvez-vous me le confirmer ? »

La réponse de Service-public : « En effet, la trêve hivernale suspend du dimanche 1er novembre 2020 au mercredi 31 mars 2021 l’expulsion d’un locataire pour cause d’impayés successifs. »

Cependant, certaines personnes ne sont pas protégées par la trêve hivernale :

  • les occupants d’un immeuble ayant fait l’objet d’un arrêté de péril ;
  • les personnes bénéficiant d’un relogement correspondant à leurs besoins familiaux ;
  • les squatteurs occupant un domicile qu’il s’agisse d’une résidence principale ou secondaire ;
  • les squatteurs occupant un garage ou un terrain. Dans ce cas, le juge qui prononce l’expulsion peut décider de supprimer la trêve hivernale ou d’en réduire la durée.

À la fin de la trêve, et si le problème n’a pas été résolu, la procédure d’expulsion locative pourra reprendre et être exécutée par un huissier de justice.

 
Rappel : Le principe de la trêve hivernale a été étendu aux coupures de gaz et d’électricité, désormais interdites pendant cette période.

 
A savoir : La trêve hivernale 2019-2020 avait exceptionnellement été prolongée jusqu’au 10 juillet 2020 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire.

voir aussi:  État d'urgence sanitaire sur tout le territoire et couvre-feu dans 54 départements