Recherche:

Rénovation énergétique : élargissement des bénéficiaires de MaPrimeRénov’


Ministère de la Transition écologique et solidaire

Logo officiel MaPrimeRénov' - mieux chez moi, mieux pour la planète

Afin de soutenir la rénovation énergétique des logements dans le cadre du Plan de relance annoncé le 3 septembre 2020 par le Gouvernement, le dispositif MaPrimeRénov’ devient accessible à tous les propriétaires à compter du 1er janvier 2021. Il s’agit de favoriser les rénovations globales les plus efficaces et l’éradication des « passoires énergétiques ». Les détails avec Service-Public.fr.

Depuis le 1er janvier 2020, l’État propose MaPrimeRénov’
pour aider les ménages à financer les travaux de rénovation énergétique dans leur logement.

Jusqu’à présent réservée aux propriétaires occupants modestes et très modestes, cette aide sera accessible à compter du 1er janvier 2021 à tous les propriétaires occupants, sans condition de ressources.

MaPrimeRénov’ sera également ouverte à l’ensemble des copropriétés (y compris celles qui ne se trouvent pas en situation de fragilité) et viendra simplifier le financement des travaux grâce à une seule aide collective, versée au syndicat de copropriétaires, indépendamment des situations individuelles des copropriétaires.

Les propriétaires bailleurs pourront aussi bénéficier de cette prime visant à encourager la rénovation énergétique des logements du parc locatif privé.

Les ménages et les copropriétés jusqu’à présent non-éligibles peuvent dès maintenant engager une démarche de travaux et pourront déposer leur dossier à partir du 1er janvier 2021. Ainsi, les travaux faisant l’objet d’un devis signé à partir du 1er octobre 2020 sont éligibles.

Sont également prévus :

  • un bonus pour accélérer le traitement des « passoires thermiques » (logements énergivores F ou G) ;
  • une incitation pour les ménages plus aisés à effectuer des rénovations globales de leur logement qui permettent un gain énergétique de plus de 55 % ;
  • un bonus Bâtiment Basse Consommation (BBC) pour récompenser l’atteinte de l’étiquette énergie B ou A ;
  • un accompagnement des ménages avec la création d’un forfait Assistance à Maîtrise d’Ouvrage (AMO).