Comment le Covid a accéléré l’activité des agences immobilières en ligne

Comment le Covid a accéléré l’activité des agences immobilières en ligne

Fermeture des agences, incertitudes sur l’avenir, visites annulées… Le marché de l’immobilier a été mis à rude épreuve lors du premier confinement. Si bien que le nombre de ventes réalisées a diminué de 75% sur la période qui s’étendait de mi-mars à mi-mai, soit 120.000 ventes en moins que le volume attendu, d’après le « Baromètre national des prix de l’immobilier », publié par Meilleurs agents en mai 2020. Mais le choc n’a pas duré très longtemps : dès juin, 8 Français sur 10 assuraient vouloir maintenir leur projet immobilier, selon une étude OpinionWay/Egide informatique. Et pour concrétiser leurs plans, ils sont allés toquer à la porte des agences immobilières en ligne qui ont saisi l’opportunité. Welmo, Equinimo, Imop, IMMO-POP… Ces néoagences, à mi-chemin entre les entités 100% digital et l’accompagnement proposé par des agences physiques, ont séduit les Français.

En 2020, 90% des transactions immobilières attendues ont pu avoir lieu, profitant à toutes les agences, physiques comme en ligne, soit une perte limitée à 10% par rapport aux prévisions, selon Meilleurs Agents dans « 1 an après le début de la crise : où en est le marché de immobilier ? ».

990.000 transactions en un an

Car après un coup d’arrêt brutal au premier confinement, le marché de l’immobilier a vite rebondi. Ainsi, début juillet, le volume de ventes réalisées était en hausse de 35% par-rapport à la même période en 2019, d’après le « Baromètre national des prix de l’immobilier » publié en juillet 2020 par Meilleurs Agents. Et ce rattrapage opéré à l’été a même permis de limiter la casse : à la fin du mois de septembre 2020, les Notaires de France enregistraient 990.000 transactions sur les douze derniers mois, soit une baisse légère de 5% en un an.

Lire aussi : Proptech : Welmo lève 500.000 euros pour renforcer sa présence en région

 « Le Covid a été un accélérateur d’habitudes qui prenaient du temps à se mettre en place », raconte Nicolas Gay, fondateur de Welmo, agence immobilière 100% digital qui propose des commissions allant de 1,9% à 2,9% du prix de vente. En particulier pour l’usage du numérique dans l’immobilier : en 2020, 19% des Français ont eu recours à Internet pour trouver une agence, soit 1% de plus qu’en 2021, d’après l’édition 2020 de l’étude « Perception & Attitude à l’égard des avis clients » réalisée par Ifop et Opinion System.

En plus de la signature électronique des contrats déjà existante, Welmo a numérisé une grande partie de ses services. Pour les vendeurs, le site, qui a attiré plus de 400.000 cette année et regroupe près de 1.500 projets de vente, permet d’estimer en visioconférence le bien, la date optimale de vente, une fourchette de prix ou le nombre potentiel d’acheteurs. Et pour les acheteurs, Welmo a développé la géolocalisation et des visites virtuelles.

De son côté, l’agence IMMO-POP, qui propose une commission fixe à 3.500 euros si la vente est réalisée, a mis en place la visite en 360 degrés de tous les biens et la possibilité de pré-réserver des visites. Ainsi, ce sont près de 150 visites qui ont été pré-organisées pendant le confinement de mars, raconte Théo Sudre, CEO et co-fondateur, à La Tribune. Avec ces initiatives payantes, le site a déjà réalisé 410.000 euros de chiffre d’affaires depuis le début de l’année 2021, contre 500.000 euros en 2020.

Des séances de coaching et des mandats de recherche

Pour accompagner les clients à distance, les agences en ligne ont aussi renforcé leurs services annexes. Par exemple, Welmo propose des séances de coaching aux propriétaires qui réalisent eux-mêmes les visites. Le site a aussi développé une offre de courtiers en ligne et un marketplace de déménageurs, précise Nicolas Gay à La Tribune. Avec l’ensemble de ces initiatives, le chiffre d’affaires de la plateforme a connu une croissance de 100% entre 2019 et 2020 et le site vise 1.000 agents d’ici à trois ans, contre 50 aujourd’hui. De son côté, IMMO-POP aussi offre la possibilité de réaliser directement les visites à la place des vendeurs, pour un surcoût de 1.000 euros, explique Théo Sudre.

Lire aussi : Décentralisation et internationalisation: le double défi de la proptech en 2021

D’autres agences ont même fait de cet accompagnement complet leur principale proposition de valeur. Equinimo, fondée en 2010 et qui opère dans toute la région parisienne ainsi qu’à Nice et Cannes, propose de « tout gérer (…), de l’estimation à la vente définitive chez le notaire et même les visites », expliquent Guillaume de Pelet et David Cardoso, co-fondateurs du site. En particulier cette année, pour aider les clients qui ont télétravaillé loin de leur résidence principale, l’agence leur a proposé de trouver des biens à leur place à travers un mandat de recherche. Et grâce à l’ensemble de ces offres, le site, qui facture une commission fixe de 6.500 euros à la charge de l’acquéreur, a vendu « environ 150 millions d’euros de biens » en 2020, un volume qui traduit une « bonne activité » selon ses fondateurs.

Une hausse de la recherche des biens en région

Par ailleurs, ces agences immobilières, qui disposent souvent de réseaux en région, ont bénéficié de l’intérêt des Français pour les villes de province après le confinement. En effet, alors que les recherches de biens à Paris ont diminué de 12,6% en 2020, elles ont augmenté de 89,7% dans les zones rurales, révèle une étude menée par PAP, site d’immobilier spécialisé dans le particulier particulier.

Lire aussi : « L’immobilier n’est plus le parent pauvre de la French Tech » (Vincent Pavanello, Real Estech)

Sur Imop aussi, « la curiosité » des Français « s’est transformée en projet », souligne Laurent Sabouret, co-fondateur d’Imop, agence présente dans une douzaine de villes en France et qui propose une commission fixe à 4.900 euros. Désormais, sur le site, 25% des projets de ventes à Paris s’expliquent par des départs en région, ajoute-t-il. Grâce à l’ensemble de ces leviers, la plateforme a réalisé sur les quatre premiers mois de 2021 autant de ventes qu’en 2020, pour une transaction moyenne à 450.000 euros. De son côté, Welmo réalise, en volume, 25% de ses ventes dans les grandes villes de France, hors Paris.

Enfin, si le volume de transactions n’a pas trop chuté en 2020, c’est parce que le pouvoir d’achat des Français a résisté à la crise. Après une hausse de 2,1% en 2019, leur revenu disponible brut a tout de même accéléré de 0,6% l’année dernière, selon l’INSEE, auquel s’ajoute une hausse inédite de leur épargne, à 21,6%. Reste à savoir si ces niveaux se maintiendront dans l’après-crise Covid-19, notamment lorsque les aides aux entreprises se tariront.

Adblock test

source

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse qui peuvent les combiner avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services. Vous consentez à nos cookies si vous continuez à utiliser notre site Web.
Cookies settings
Accepter
Privacy & Cookie policy
Privacy & Cookies policy
Cookie name Active

Qui sommes-nous ?

L’adresse de notre site Web est : https://www.banquegratuite.com

Cookies publicitaires Google

Nous utilisons des cookies pour faciliter la diffusion des annonces sur les sites Web de nos partenaires, tels que ceux diffusant des annonces Google ou membres d'un réseau publicitaire agréé par Google. Lorsqu'un utilisateur visite ce type de site, un cookie peut être placé dans son navigateur. Les fournisseurs tiers, y compris Google, utilisent des cookies pour diffuser des annonces en fonction des visites antérieures des internautes sur votre site Web ou sur d'autres pages. Grâce aux cookies publicitaires, Google et ses partenaires adaptent les annonces diffusées auprès de vos visiteurs en fonction de leur navigation sur vos sites et/ou d'autres sites Web. Cliquez ici pour savoir comment Google utilise les informations fournies par les cookies

Utilisation des données personnelles collectées

Commentaires

Quand vous laissez un commentaire sur notre site web, les données inscrites dans le formulaire de commentaire, mais aussi votre adresse IP et l’agent utilisateur de votre navigateur sont collectés pour nous aider à la détection des commentaires indésirables. Une chaîne anonymisée créée à partir de votre adresse de messagerie (également appelée hash) peut être envoyée au service Gravatar pour vérifier si vous utilisez ce dernier. Les clauses de confidentialité du service Gravatar sont disponibles ici : https://automattic.com/privacy/. Après validation de votre commentaire, votre photo de profil sera visible publiquement à coté de votre commentaire.

Médias

Si vous êtes un utilisateur ou une utilisatrice enregistré·e et que vous téléversez des images sur le site web, nous vous conseillons d’éviter de téléverser des images contenant des données EXIF de coordonnées GPS. Les visiteurs de votre site web peuvent télécharger et extraire des données de localisation depuis ces images.

Formulaires de contact

Cookies

Si vous déposez un commentaire sur notre site, il vous sera proposé d’enregistrer votre nom, adresse de messagerie et site web dans des cookies. C’est uniquement pour votre confort afin de ne pas avoir à saisir ces informations si vous déposez un autre commentaire plus tard. Ces cookies expirent au bout d’un an. Si vous avez un compte et que vous vous connectez sur ce site, un cookie temporaire sera créé afin de déterminer si votre navigateur accepte les cookies. Il ne contient pas de données personnelles et sera supprimé automatiquement à la fermeture de votre navigateur. Lorsque vous vous connecterez, nous mettrons en place un certain nombre de cookies pour enregistrer vos informations de connexion et vos préférences d’écran. La durée de vie d’un cookie de connexion est de deux jours, celle d’un cookie d’option d’écran est d’un an. Si vous cochez « Se souvenir de moi », votre cookie de connexion sera conservé pendant deux semaines. Si vous vous déconnectez de votre compte, le cookie de connexion sera effacé. En modifiant ou en publiant une publication, un cookie supplémentaire sera enregistré dans votre navigateur. Ce cookie ne comprend aucune donnée personnelle. Il indique simplement l’ID de la publication que vous venez de modifier. Il expire au bout d’un jour.

Contenu embarqué depuis d’autres sites

Les articles de ce site peuvent inclure des contenus intégrés (par exemple des vidéos, images, articles…). Le contenu intégré depuis d’autres sites se comporte de la même manière que si le visiteur se rendait sur cet autre site. Ces sites web pourraient collecter des données sur vous, utiliser des cookies, embarquer des outils de suivis tiers, suivre vos interactions avec ces contenus embarqués si vous disposez d’un compte connecté sur leur site web.

Statistiques et mesures d’audience

Utilisation et transmission de vos données personnelles

Durées de stockage de vos données

Si vous laissez un commentaire, le commentaire et ses métadonnées sont conservés indéfiniment. Cela permet de reconnaître et approuver automatiquement les commentaires suivants au lieu de les laisser dans la file de modération. Pour les utilisateurs et utilisatrices qui s’enregistrent sur notre site (si cela est possible), nous stockons également les données personnelles indiquées dans leur profil. Tous les utilisateurs et utilisatrices peuvent voir, modifier ou supprimer leurs informations personnelles à tout moment (à l’exception de leur nom d’utilisateur·ice). Les gestionnaires du site peuvent aussi voir et modifier ces informations.

Les droits que vous avez sur vos données

Si vous avez un compte ou si vous avez laissé des commentaires sur le site, vous pouvez demander à recevoir un fichier contenant toutes les données personnelles que nous possédons à votre sujet, incluant celles que vous nous avez fournies. Vous pouvez également demander la suppression des données personnelles vous concernant. Cela ne prend pas en compte les données stockées à des fins administratives, légales ou pour des raisons de sécurité.

Transmission de vos données personnelles

Les commentaires des visiteurs peuvent être vérifiés à l’aide d’un service automatisé de détection des commentaires indésirables.

Save settings
Cookies settings