Recherche:

Immobilier : ces villes du littoral normand à qui la crise redonne du tonus

Immobilier : ces villes du littoral normand à qui la crise redonne du tonus

« La semaine dernière, j’ai rentré une maison à 9 heures. A midi, elle avait trouvé un acheteur. » Bruno Rioult, gérant de la plus vieille agence immobilière de Fécamp, a presque les bras qui lui en tombe. Jamais, en plus de vingt ans d’exercice, il n’avait connu une telle affluence. L’intéressé le confesse pourtant. Bien que natif de la cité portuaire, il a failli plier bagage il y a quelques années. « Le marché était atone. Fécamp était une grande endormie », se souvient-il. Aujourd’hui, l’homme se dit heureux en affaires. « Les petites maisons de pêcheurs par exemple se vendent dans la minute et j’exagère à peine », assure-t-il. Pour ce professionnel de l’immobilier, cela ne fait aucun doute : «Il y aura un avant et un après Covid ».

La cité des terre-neuvats hameçonne les Parisiens

L’affirmation ne tient pas de la prophétie auto-réalisatrice. Un indicateur donne le ton. Les recettes des droits de mutation (appelés à tort « frais de notaire »), dont les variations dépendent des achats de biens…

source

voir aussi:  Béziers et Lunel : des marchés immobiliers qui retrouvent de l’attractivité ?