Recherche:

Gaz, smic, chômage, APL, crédits immobiliers : ce qui change le 1er octobre pour votre budget

Gaz, smic, chômage, APL, crédits immobiliers : ce qui change le 1er octobre pour votre budget

Parmi les changements intervant au 1er octobre : la réforme du mode de calcul du « salaire journalier de référence », élément qui sert de base au calcul de l’allocation chômage.

Ce premier mois de l’automne débute sous le signe des augmentations, parfois timides, parfois brutales. Celle des prix réglementés du gaz d’abord, avec un niveau jamais vu depuis 2013. Mais aussi du smic, et de la rémunération de certains soignants et aides à domicile. A l’inverse, la baisse se poursuit du côté du taux d’usure, le taux maximal auquel les banques peuvent prêter de l’argent.

  • Gaz : quasiment 14 % de hausse pour les tarifs réglementés

Les tarifs réglementés du gaz commercialisé par Engie croissent à nouveau fortement ce 1er octobre, de 13,9 % (hors taxes), après avoir augmenté de 8,7 % en septembre. Dans le détail, « cette hausse est de 4,5 % pour les utilisateurs de gaz pour la cuisson, de 9,1 % pour ceux qui ont un double usage (cuisson et eau chaude), et de 14,3 % pour les foyers qui se chauffent au gaz », a précisé, dans un communiqué, la Commission de régulation de l’énergie (CRE).

Ces tarifs ont grimpé de 49 % depuis le début de l’année 2021. En cause, détaille la CRE : « La hausse, historique, des prix du gaz sur le marché mondial », qui « va de pair avec le fort rebond de l’économie mondiale ».

Parmi les facteurs expliquant la hausse, poursuit la CRE : le remplissage des stockages européens de gaz à l’approche de l’hiver, partant de niveaux « très bas en raison d’un hiver 2020-2021 particulièrement froid et long en Europe ». Et « la demande asiatique en gaz naturel liquéfié [qui] demeure très élevée [et] limite les arrivées de méthaniers en Europe ». Dans un contexte où « la Norvège et la Russie, principaux fournisseurs de gaz naturel de la France et de l’Europe, ne sont pas en mesure d’augmenter leurs exportations pour répondre à la demande ».

  • Le smic à 10,48 euros

Après une hausse de 0,99 % au 1er janvier, le smic augmentera de 2 % le 1er octobre, a annoncé la ministre du travail Elisabeth Borne.

« Avec cette augmentation, le smic horaire brut passera de 10,25 euros à 10,48 euros quand le smic mensuel brut, pour une personne à temps plein, passera de 1 554,58 euros à 1 589,47 euros », indique le gouvernement, précisant qu’il « s’agit de la plus forte augmentation depuis 2012 ».

Ce mouvement, mécanique, a été déclenché par l’inflation, plus précisément par le fait que les prix à la consommation hors tabac ont augmenté de 2,2 % pour les ménages aux revenus les plus modestes entre novembre 2020 et août 2021. Or, le code du travail prévoit que si cet indice augmente d’au moins 2 % par rapport à celui pris en compte pour la dernière revalorisation du smic, celui-ci « est relevé dans la même proportion à compter du premier jour du mois qui suit ».

Il vous reste 66.07% de cet article à lire. .

Adblock test

source