Recherche:

Personnes symptomatiques ou cas contact : un arrêt maladie immédiat et sans jour de carence


Marina Andrejchenko –

Jeune femme assise téléphone en mains regardant par la fenêtre

Afin de freiner la propagation du Covid-19 et de favoriser l’isolement des personnes symptomatiques et des cas contact, la procédure d’arrêt de travail a été simplifiée. Depuis le 10 janvier 2021, les personnes symptomatiques, en attente d’un test au Covid-19, peuvent comme les cas contact bénéficier d’arrêts maladie indemnisés sans jour de carence et délivrés automatiquement en ligne sur le site de l’Assurance Maladie. Deux décrets parus au Journal officiel du 9 janvier 2021 prévoient notamment le versement des indemnités journalières dès le premier jour d’arrêt pour les salariés et les agents publics. Ces modalités sont applicables jusqu’au 31 mars 2021.

Si vous présentez les symptômes de l’infection au Covid-19 et que vous ne pouvez pas télétravailler, vous devez vous isoler et vous déclarer sur le site de l’Assurance maladie
ou de la MSA
(pour les travailleurs agricoles). Vous devez réaliser un test antigénique ou RT-PCR dans les 2 jours qui suivent votre déclaration.

Votre arrêt de travail est établi à compter du jour de votre déclaration y compris donc avant la réalisation du test et se déroule jusqu’à l’indication dans ce téléservice de la date d’obtention du résultat du test. Une durée maximale de 4 jours est fixée pour couvrir la période de réalisation du test. La prise en charge définitive est subordonnée à la réalisation effective d’un test mais indépendante de son résultat.

Si vous êtes cas contact, vous devez vous isoler immédiatement. Si le télétravail n’est pas possible et si vous n’êtes pas en activité partielle, vous devez vous déclarer sur le site de l’Assurance maladie
ou de la MSA
(pour les travailleurs agricoles). Vous devez réaliser un test antigénique ou RT-PCR dans les 2 jours qui suivent votre déclaration.

Votre arrêt doit être de 7 jours minimum. Il débute à compter de la date de l’appel ou du courriel de l’Assurance Maladie. Si vous vous êtes isolé spontanément avant d’avoir été contacté par l’Assurance maladie, l’arrêt peut être rétroactif dans la limite de 4 jours. Avant de verser vos indemnités journalières, l’Assurance maladie vérifiera que vous êtes bien identifié comme cas contact. En cas d’accord, vous recevrez une attestation d’isolement valant arrêt de travail dérogatoire à transmettre à votre employeur.

voir aussi:  Comment modifier votre avance de crédits d'impôt ?

Dans les deux cas, les indemnités journalières et le complément employeur sont versées sans conditions d’ouverture de droits et sans délai de carence dès la déclaration des symptômes et jusqu’à l‘obtention du résultat de votre test.

Une fois le test de dépistage réalisé, vous devez vous reconnecter au téléservice pour indiquer la date du test et le lieu de dépistage.

  • Si le résultat de votre test est négatif, vous pouvez reprendre votre activité professionnelle. Si vous avez des symptômes de la maladie qui ne vous permettent pas de travailler, vous pouvez consulter votre médecin. Vous recevez pour cela un document de l’Assurance maladie ou de la MSA attestant des dates acceptées pour l’arrêt de travail. Le document sera à remettre à votre employeur.
  • Si le test est positif, votre arrêt de travail est prolongé.

 
A noter : Vous ne pouvez pas utiliser ces téléservices si vous êtes salarié, soignant ou non-soignant, d’un établissement de santé ou d’un établissement médico-social. Dans ce cas, vous devez prendre contact avec votre employeur ou la médecine du travail de votre établissement.

 
Rappel : En tant que personne contact, vous devez effectuer un test immédiatement si vous vivez dans le même foyer que la personne contaminée ou en observant un délai de 7 jours après votre dernier contact avec cette personne, si vous ne vivez pas avec elle.

Vous êtes prioritaire dans les centres de dépistage.