Recherche:

Que sont les jetons NFT qui s’achètent en crypto-monnaie?

Qu’est-ce qu’un NFT?

Les jetons non fongibles ou NFT (pour « Non-fungible token ») — des produits qui fonctionnent comme des actifs numériques — se sont développés pour atteindre un marché de 250 millions de dollars (207 millions d’euros), selon un rapport de 2020 de L’Atelier BNP Paribas et nonfungible.com.

Et les créateurs de NFT gagnent des millions. Dimanche, la chanteuse Grimes a empoché 5,8 millions de dollars (4,8 millions d’euros) en moins de 20 minutes en vendant sa collection numérique « WarNymph » sur la plateforme de vente de NFT, Nifty Gateway.

Les collectionneurs de NFT ont également profité de l’essor des jetons numériques. La semaine dernière, un collectionneur a vendu un clip vidéo artistique de 10 secondes pour 6,6 millions de dollars (5,5 millions d’euros) après avoir acheté le projet Beeple pour 67 000 dollars (55 500 euros environs) en octobre. Selon le rapport, les investissements dans les NFT ont augmenté de 299 % en 2020, gagnant en popularité alors que les cryptomonnaies comme le bitcoin continuent de connaître un boom.

Cependant, les NFT fonctionnent différemment des monnaies numériques. Contrairement aux cryptomonnaies populaires comme le bitcoin et l’Ether, les NFT ne peuvent pas être échangés directement entre eux.

Les NFT sont une catégorie spéciale de biens numériques qui ne peuvent pas être échangés entre eux pour une valeur égale ou décomposés en valeurs plus petites comme la plupart des devises numériques.

Aucun NFT n’est identique à un autre, ils se caractérisent par leurs qualités uniques, ainsi que par leur authenticité. Ils fonctionnent souvent comme une sorte d’objet de collection et ne peuvent pas être dupliqués.

Les produits NFT englobent toute une gamme d’éléments, allant de l’œuvre d’art crypto et des articles de mode numériques aux cartes de sport à collectionner, en passant par l’immobilier virtuel et les personnages de jeux.

Des marques mondialement reconnues comme Nike, Louis Vuitton, ainsi que la NBA ont déjà commencé à produire des biens et services basés sur la technologie NFT. Selon le site de commerce numérique Crypto Slam, certaines des marques NFT les plus vendues comprennent NBA Top Shot, Crypto Punks et Street Fighter.

La plateforme NFT la plus populaire — NBA Top Shot — a vendu pour près de 270 millions de dollars (224 millions d’euros) de vidéos uniques sur la NBA. Selon Crypto Slam, la plateforme a enregistré des ventes d’environ 10 millions de dollars (8,3 millions d’euros) au cours des dernières 24 heures.

Un autre NFT populaire, CryptoPunks, a été l’un des premiers NFT vendus sur la blockchain Ethereum en 2017 — la deuxième plus grande plateforme de cryptomonnaies, après le bitcoin.

Les jetons NFT s’achètent avec des devises numériques

Pour acheter un NFT, les acheteurs doivent utiliser des devises numériques comme l’Ether d’Ethereum (ETH) ou le World Asset eXchange (WAX). Si l’ETH est l’une des monnaies les plus populaires du NFT, chaque plateforme choisit son service de portefeuille numérique. Le WAX est populaire pour les achats de NFT liés aux personnages virtuels et aux jeux vidéo.

Les nouveaux NFT ont déjà commencé à prendre de la vitesse. Street Fighter — un NFT qui est sorti il y a une semaine à peine — a déjà atteint le top 10 des actifs numériques les plus échangés. Street Fighter utilise la technologie WAX et permet aux collectionneurs de posséder des personnages uniques du jeu d’arcade de 1987.

L’un des secteurs les plus populaires de la NFT est le « Multiverse », qui comprend des biens numériques pouvant être achetés pour une réalité alternative entièrement virtuelle. Les acheteurs de NFT intéressés par des actifs virtuels peuvent acheter des terrains et des biens immobiliers numériques, ainsi que des jetons de jeu virtuels.

Pourquoi les NFT valent-ils des millions de dollars?

Les NFT tirent leur valeur des mêmes principes déflationnistes que le bitcoin — le nombre de jetons est limité et les articles ne peuvent être reproduits.

L’authenticité joue également un rôle dans l’essor des NFT. Les jetons sont facilement vérifiables et on peut toujours remonter jusqu’au créateur original. Ainsi, les propriétaires de jetons NFT sont en mesure de posséder pleinement ces biens numériques individuels en sachant qu’ils possèdent le seul jeton de ce type.

La valeur des NFT repose également sur l’immuabilité du produit. Les NFT ne peuvent pas être détruits, supprimés ou dupliqués. Le jeton n’existe que sur sa plateforme native, stockée sur la blockchain. Les éléments d’une plateforme ne peuvent pas être déplacés vers une autre.

Le site Nonfungeable.com a constaté que le nombre d’acheteurs de NFT a augmenté de 66% en 2020, tandis que la valeur des transactions est passée d’environ 63 millions de dollars à 250 millions de dollars (52 à 207 millions d’euros).
De nombreuses célébrités se sont également exprimées sur l’investissement dans les NFT

L’investisseur milliardaire Mark Cuban s’est fait entendre à propos de son investissement dans des jetons numériques comme les NFT. Il a mis aux enchères des biens numériques en ligne et a acheté divers actifs de NFT, dont une carte « moment » d’un dunk de Maxi Kleber de NBA Top Shot.

L’actrice Lindsay Lohan a vendu un NFT pour 59 000 dollars (49 000 euros environ) en février, et a mis en ligne un NFT Daft Punk de 15 000 dollars (12 417 euros) sur la plateforme commerciale Rarible dimanche.

La semaine dernière, le dessinateur de BD numérique Chris Torres a vendu un NFT de son « Nyan Cat » — ce mème viral du chat arc-en-ciel créé en 2011 — pour près de 600 000 dollars (près de 500 000 euros).

Le cofondateur du studio qui a lancé « Fortnite », Tim Sweeney, s’est également exprimé sur les NFT. En janvier, il a tweeté « la technologie va de l’avant », mais a averti les investisseurs que les actifs numériques sont encore un « gâchis spéculatif ».

Les investisseurs ont déjà exprimé leur intérêt pour les actifs numériques dans le passé. En 2018, les principaux investisseurs ont investi 12 millions de dollars (9,9 millions d’euros) dans l’équivalent numérique des peluches américaines Beanie Babies, les CryptoKitties.

 

source