Recherche:

Comment manger sainement en période de covid-19?

L’épidémie de maladie à coronavirus (COVID-19) bouleverse la vie des familles, réfléchir à la composition des repas n’est pas simple tous les jours.

Faire ses courses est également devenu un casse-tête financier pour de nombreuses personnes touchées par le chômage et la perte de revenu. Si beaucoup de parents se tournent naturellement vers les plats préparés et les aliments transformés pour gagner du temps et nourrir leur famille à moindre coût, il existe d’autres solutions pratiques, économiques et saines.

Voici cinq conseils pour maintenir une alimentation variée et nutritive, propice à la croissance et au développement des enfants, tout en leur inculquant de bonnes habitudes alimentaires.

1. Maintenir un apport en fruits et légumes

L’achat, la conservation et la préparation de légumes frais peuvent s’avérer difficiles pendant un confinement, d’autant qu’il est recommandé aux parents de limiter au maximum les déplacements. Dans la mesure du possible, il est toutefois important de veiller à intégrer suffisamment de fruits et de légumes au menu des enfants.

Procurez-vous des produits frais chaque fois que vous le pouvez. Pensez également à congeler vos fruits et légumes. Ils conserveront ainsi la majeure partie de leurs nutriments et de leur saveur. Autre solution : préparez de la soupe en grande quantité et cuisinez des ragoûts ou d’autres plats à base de légumes. Vous pourrez ainsi en consommer pendant plusieurs jours ou congeler le surplus, qu’il vous suffira de réchauffer rapidement.

2. Remplacer, au besoin, les produits frais par des aliments secs ou en conserve

Les produits frais constituent presque toujours le choix idéal, mais si vous n’en trouvez pas, il existe de nombreuses solutions saines, faciles à conserver et à préparer.

Les haricots et les pois chiches en conserve offrent un très bon apport en nutriments et s’accommodent d’innombrables façons. Vous pouvez en outre les stocker pendant des mois, voire des années. Les poissons gras en conserve, comme la sardine, le maquereau et le saumon, sont riches en protéines, en acides gras oméga 3, ainsi qu’en vitamines et minéraux. Vous pouvez les cuisiner ou les manger froids dans un sandwich, en salade ou avec des pâtes.

Les légumes en conserve, comme les tomates, perdent souvent une partie de leurs vitamines, mais ils offrent une excellente solution de repli lorsque vous êtes à court de produits frais ou congelés.

Les aliments secs comme les haricots, les légumineuses et les céréales (lentilles, pois cassés, riz, semoule de blé ou quinoa) ont l’avantage de se conserver longtemps et de présenter des apports nutritionnels intéressants, en plus d’être savoureux, économiques et rassasiants. Pour un petit-déjeuner nutritif, vous pouvez cuire des flocons d’avoine dans du lait ou de l’eau et les déguster avec un yaourt, des morceaux de fruits ou des raisins secs.

3. Constituer un stock d’en-cas diététiques

Les enfants ont souvent besoin d’un ou deux en-cas dans la journée pour faire le plein d’énergie. Au lieu de leur donner des aliments sucrés ou salés, optez pour des produits plus sains : noix, fromage, yaourt (sans sucre, de préférence), fruits frais ou secs, œuf dur ou autre choix local. Ces solutions sont meilleures sur le plan nutritif et plus rassasiantes. En outre, vous aidez vos enfants à prendre de bonnes habitudes alimentaires qu’ils garderont toute leur vie.

4. Limiter les aliments hautement transformés

Malgré les difficultés à vous procurer parfois des produits frais, essayez de limiter la quantité d’aliments hautement transformés lorsque vous faites les courses. Les plats préparés, les produits de grignotage et les desserts industriels affichent souvent une teneur élevée en acides gras saturés, en sucres et en sel. Si vous achetez des aliments transformés, consultez l’étiquette pour repérer ceux qui contiennent ces substances en moindre quantité et choisissez l’option la plus saine. Évitez également les boissons sucrées et buvez beaucoup d’eau. Pour plus d’originalité et de saveur, aromatisez votre eau en y plongeant des fruits ou des légumes : citron, citron vert, rondelles de concombre, fruits rouges, etc.

5. Faire des repas et de leur préparation un moment ludique et important de votre quotidien en famille

Cuisiner et manger tous ensemble sont un excellent moyen d’instaurer un rythme de vie sain, de resserrer les liens familiaux et de passer un bon moment. Faites participer vos enfants autant que possible à la préparation des repas : les plus jeunes vous aideront à laver ou à trier les aliments, tandis que les plus grands s’attèleront aux tâches plus complexes et pourront mettre le couvert.

Essayez au maximum de prendre vos repas en famille à horaires fixes. Le cadre et le rythme ainsi instaurés contribuent à réduire l’anxiété des enfants dans les circonstances actuelles, génératrices de stress.