Recherche:

Pourquoi aucune obligation de vaccination covid pour police et armée?

Policiers et gendarmes sont au contact de la population mais, à l’inverse, des personnels soignants et non soignants, des pompiers et ambulanciers, ils n’ont pas obligation à se faire vacciner contre le Covid.

Alors comment faisons-nous, citoyens ordinaires, lors d’un contrôle où nous pouvons être contaminés par leurs postillons et quel recours avons-nous ? Et l’armée ?
Policiers et gendarmes n’ont aucune obligation à se faire vacciner et les Français ne comprennent pas pourquoi…
Au lendemain des annonces d’Emmanuel Macron, Gabriel Attal, porte-parole du Gouvernement, avait d’ailleurs toutes les peines du monde à expliquer cette différence entre policiers et pompiers.
« Les policiers ne travaillent pas dans des établissements… où… enfin… Ce n’est pas la même situation. Les policiers sont certes au contact du public… « 

Précisons toutefois que policiers et gendarmes doivent se soumettre, comme tous les Français, au port du masque censé retenir les postillons et les contrôles, vitres fermées, lorsqu’on est en voiture, restent possibles.

« Le fait de conserver la vitre fermée est effectivement une bonne pratique pour faire respecter les gestes barrières « , indique le ministère de l’Intérieur.

La distinction entre les pompiers avec la police et la gendarmerie qui peuvent pendant des interventions eux aussi être au contact des personnes fragile reste toutefois peu évidente.

Dans les gendarmeries ou dans les commissariats, ils sont tout autant en contact avec le public. Quant à l’armée, aucune obligation vaccinale n’a pour le moment été évoquée. Sauf pour les militaires mobilisés en opérations extérieures, comme l’indiquait en mai dernier la ministre Florence Parly.